Revenir à la page "Aéroport aviation".

Histoire de l'aéroport

Tarbes-Lourdes-Pyrénées

Sur l'emplacement de « Lanne Mourine », où le Pyrénéen Misselin défit les Sarrasins en 732, se trouvait un terrain d'essai pour les avions fabriqués par Dewoitine, puis Morane-Saulnier.

enveloppe de 1949.

Les premières installations étaient de modestes baraques Adrian qui ont été utilisées de 1948 à 1957. On les remplaça en 1957, dans la perspective du centenaire des Apparitions de Lourdes, par un équipement plus moderne (photo 1950).

Pendant la seconde guerre mondiale, les Allemands créèrent une école de pilotage pour la Luftwaffe et firent couler une piste de huit cents mètres en ciment.

La guerre terminée, surgit en mai 1948 un aéroport international appelé « aérodrome de Tarbes - Ossun - Lourdes ».

photo de 1950.

Grâce, d'une part, aux efforts de la Chambre de Commerce des H-P. et, d'autre part, à l'aide de la Société Morane-Saulnier, l'Aérodrome fut capable de répondre à tous les besoins de la circulation aérienne internationale.

Le centre industriel Morane-Saulnier en 1950.

La Société Morane-Saulnier (aujourd'hui Daher-SOCATA), locataire d'une partie du terrain, utilisait l'aérodrome pour ses essais, réceptions, livraisons d'avions, qu'elle construisait et qui étaient destinés à l'armée de l'Air et à la Marine.

photo de 1950.

La plate-forme a une superficie gazonnée de 120 hectares et un sol de qualité rare, résistant après pluies prolongées à un poids d'avions de plusieurs tonnes.

photo de 1950.

Dès sa création, l'accueil des pèlerins et des malades souhaitant se rendre à Lourdes fut une priorité de l'aéroport. Les malades venant directement de Belgique, de Hollande ou d'Irlande pouvaient enfin réaliser leur voeu de venir puiser à la source même de leur foi la force de vivre ou de guérir.

Le nombre de passagers civils fut de 1333 en 1948, de 1923 passagers en 1949, pour s'élever à 6502 passagers à la date du 6 novembre 1950 (380 000 passagers en 2003 et 450 000 en 2011).

Après embarquement des malades, ce DC 4 se prépare à prendre son vol vers l'Irlande.

Quelques dates à retenir :


1948 : La Chambre de Commerce prend en charge la gestion de l’aéroport et aménage un aérogare provisoire.


1955-1958 : Construction d’une piste d’envol de 1800 m. et d’un aérogare en dur.


1962-1964 : Allongement de la piste à 2400 m.


1973-1974 : Extension de l’aérogare.


1977 : Allongement de la piste à 3000 m.


1978 : Fréquentation des gros porteurs (atterrissage du Concorde) et développement des vols charters


1980 : L’aéroport est le 1er aéroport français (après Paris) pour le trafic charter.


2009 : La délégation de service public auparavant attribué à la Chambre de Commerce cesse le 1er janvier 2009 et l'aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées est depuis géré par la SEATLP, société du groupe SNC-Lavalin.

Une photo très rare de 1957-1958, où le nouvel aéroport inauguré le 23 août 1958 pour le centenaire des Apparitions de Lourdes côtoie les anciennes installations qui vont être démolies.

Un autre plan de 1957-1958.

L'aéroport dans les années 1960-1970

1964, L'intérieur de l'aéroport. Fumer était encore autorisé...

1964, L'intérieur de l'aéroport. Bureau d'accueil de la Chambre de Commerce.

en 1966

L'aéroport dans les années 1960-1970

L'aéroport dans les années 1970

L'aéroport dans les années 1980-1990

L'aéroport dans les années 1980-1990

Les personnalités ayant atterri à Tarbes.

Le pape Jean-Paul II, accueilli à l'aéroport par le Président Chirac et son épouse le 14 août 2004.

L'aéroport tel qu'il est aujourd'hui, avec sa piste longue de 3 km.

Voir d'autres photos de l'aéroport. Revenir à la page "Aéroport aviation".
Accueil.